De Bangkok à Chiang Mai

Jour 1 : Bangkok

 

Rappelez vous que lors de notre arrivée en Birmanie nous étions ravi de voir des infrastructures et de la modernité en comparaison avec l'Inde. Alors imaginez lorsque nous sommes arrivés à Bangkok et que nous avons pris le métro, découvrant la ville avec ses hauts buildings, des écrans géants et ses Starbucks. Et pourtant on adore le milieu rural, les campagnes et les montagnes.  Mais on avoue que ça nous fait du bien de temps en temps de retrouver les magasins, les bars et les restaurants. Quelques jours nous suffisent avant d'avoir envie de quitter le brouhaha de ces grosses villes. 

Durant les premiers jours dans un pays on doit se familiariser avec la monnaie locale et le coût de la vie. Et c'est souvent les premiers jours que l'on paie un peu trop cher notre nourriture ! Tout dépend évidemment d'où vous manger. Je l'avoue, il est assez rare que l'on mange devant les petites guitounes sur des chaises en plastique. Et pourtant c'est sans doute les meilleurs endroits pour vivre dans le pays comme un local. Sauf que de base, ni vous ni votre estomac n'est un local ! J'imagine que nous partons avec l'appréhension que nous allons être malade et que l'on ne veut pas se gâcher le reste du voyage. Alors à défaut on découvre la cuisine dans des restaurants bien que ce soit souvent plus cher que dans la rue.

 

En Birmanie le plat "préféré" de Nicolas était le fried rice. C'est un riz cuit dans l'huile avec quelques légumes, des morceaux d'omelette et une viande. C'est assez complet et ça a le mérite de tenir au ventre ! Je ne sais pas si le plat est originaire d'un pays mais en tout cas j'ai bien l'impression que l'on va en manger partout en Asie !

 

Dès le premier soir nous remarquons que beaucoup d'hommes étrangers se promènent avec des femmes thaïlandaises. Il y en a d'ailleurs à une table à côté de la notre au restaurant de l'auberge. Nous les observons et remarquons qu'ils s'échangent leurs numéros de téléphone. C'est donc une première rencontre. Nous faisons un peu nos recherches et nous en apprenons un peu plus sur cette "activité touristique". Il est ici possible de trouver la compagnie d'une femme pour quelques heures ou plusieurs jours. C'est généralement auprès des bars que les rencontres se font. Durant le temps passé ensemble la femme ne débourse aucun frais. Ils agissent comme un couple qui vont au restaurant, font des activités touristiques et elles se voient parfois offrir des cadeaux  (comme des bijoux). C'est un peu le choc des cultures pour un pays qui se veut très croyants où les tenues des hommes et des femmes sont très réglementés dans les temples alors que les jambes des thaïlandaises se dévoilent dans la ville. Nous tentons de faire abstraction de cette pratique qui nous dérange et qui renvoie à une image de femme objet assez négative. 

 

Jour 2 : Bangkok 

On attendait d'être à Bangkok pour faire le tri dans nos vêtements!  Avec 4 t-shirts pour tourner ceux là s'usent assez rapidement... Vêtements troués, détendus, tachés... On part faire les boutiques (une grande excitation pour moi et Nicolas sent que visiblement il va me perdre dans les rayons). Nous avons été refroidi assez rapidement quand nous avons vu toutes les boutiques de marques. Mais il y a plusieurs grandes galeries commerçantes et il y en a pour tous les budgets. Nous finissons par trouver un H&M (j'ai les yeux d'une enfant qui va à Disney land) et nous faisons plutôt de bonnes affaires ! Au passage le voyage nous a fait à tous les deux perdre une taille de vêtement : YES! 

 

Nous pensons aussi à réserver notre bus pour Sukothai. Si vous êtes trop loin de la station de bus vous pouvez les réserver en ligne. Les auberges peuvent réserver pour vous vos trajets. Si vous le faites en ligne vous devrez payer non pas en ligne mais à un Seven Eleven (petits commerces). Pratique très courante, vous présentez votre réservation à la caisse et gardez bien le ticket de caisse avec vous. À la station de bus vous devrez vous rendre au guichet de votre compagnie et on vous remettra votre ticket officiel. 

 

Jour 3 : Bangkok

Il est temps de se bouger les fesses et d'aller voir ce que cette ville a à offrir ! Nous prenons le ferry pour rejoindre le marché aux fleurs.

 

Comme un immense entrepôt nous pouvons voir les différentes étales de fleurs ainsi que la création de décorations florales.

 

Juste à côté un marché de fruits et légumes. L'occasion de faire quelques photos comme on aime tant dans les marchés entre visages et couleurs !

 

Nous nous dirigeons ensuite vers Wat Pho, magnifique temple bouddhiste qui cache une imposante statue de bouddha coucher.

 

Nous n'avons pas fait le palais royal mais nous avons pu l'apercevoir de l'extérieur. En face de lui se trouve le ministère de la défense.

En Asie à chacun son tuk-tuk !

Voici le modèle thaïlandais de Bangkok !

 

Nous continuons notre tour des temples sous une forte chaleur en visitant Wat Ratchabophit.

 

Nous reprenons le ferry pour se rendre sur la rive d'en face et visiter Wat Bangmakok Noek.

 

Jour 4 & 5 : Bangkok

Nous devions visiter les marchés flottants mais nous ne l'avons finalement pas fait. Nous avions lu que ce n'était plus traditionnel et qu'il y avait énormément de touristes (bon on l'admet il fallait aussi se lever à 4h30 du matin ce qui ne nous enchantait pas forcément). Nous aurons l'occasion de voir ce type de marché au Vietnam de façon plus typique. Nous avons donc profité de ces journées pour écrire sur le blog et continuer à tracer notre itinéraire.

 

Jour 6 : Sukhothai

Nous prenons le bus à 10h30 direction Sukhothai. Généralement nous réservons les sièges du haut et tout devant (y a toujours plus de place pour ses pieds et pas de sièges devant nous). La petite nouveauté en Thaïlande, il y a petit massage intégré dans les sièges ! Après 6 heures de bus nous arrivons à la station de bus. Comme à son habitude un petit cortège de taxis et guides touristiques nous saute littéralement dessus. Nous avions réservé une auberge juste en face, RuengsriSiri Guesthouse. Nous mangeons sur place le soir, pas foufou mais pas trop cher.

 

Jour 7 : Sukhothai

Nous louons un scooter à notre auberge pour la journée et nous nous rendons sur les temples de Sukhothai à 12km de la ville. A l’entrée du site vous devrez payer 200THB mais aussi laisser votre scooter. Il est en revanche possible d'y accéder en vélo ou en tuk-tuk.

L'option que l'on vous déconseille : le petit train à touriste ! Pour l'avoir vu circuler à l'intérieur du site, vous ne vous arrêtez pas partout, ce qui vous empêche de prendre le temps et vous vous retrouverez comme ces touristes à filmer depuis le petit train sans même pouvoir descendre et faire le tour des temples.

Beaucoup recommandait le vélo pour traverser entre les temples. Mais là aussi certains sections sont interdites au vélo. Donc, nous l'avons fait à pied et ça se fait très bien, ce n'est pas si épuisant ! On vous conseille notamment d'y aller assez tôt le matin pour qu'il fasse "plus frais". 

 

L'architecture nous fait penser à un fabuleux mélange entre le site de Bagan en Birmanie et celui d'Angkor au Cambodge. Les différents bassins vous permettent d'exercer vos talents de photographes et de réaliser de sublimes photos en miroir (Hein quelles sont sublimes nos photos ? 11 mois de voyage et plus de 13 000 photos il serait temps qu'elles soient belles !).

C'est aussi notre première rencontre avec un scorpion ! Au départ on le croyait mort, ou du moins en mauvais état. Nous étions donc peu méfiant. Mais lorsque nous sommes passés une deuxième fois vers lui et que d'autres touristes l'avaient encerclés, il avait relevé sa queue comme signe de défense. C'est là qu'on s'est dit "Ah il était vivant alors !"

Et malgré cette charmante rencontre même pas peu juste après de me poser sur les racines d'un arbre ! Non je ne faisais pas la maline et j'ai dévalé à toute vitesse me frottant un peu de partout pour être sûre de ne pas avoir une bébête sur moi !

Et effectivement deuxième rencontre de la journée, ce charmant serpent vert !! On vous assure qu'on regardait où l'on mettait nos tongs à chaque fois après !

 

Nous reprenons le scooter et faisons un petit tour des temples aux environs.

 

N'empêche qu'on a un super sentiment de liberté quand on a un scooter ! On se sent libre d'aller où bon nous semble.

Et du coup moi ça me met dans tous mes états !!

 

 

Youpiii !!

 

Jour 8 : Chiang Mai

On continue notre montée dans le nord de la Thaïlande en direction de Chiang Mai. Par manque de temps nous n'avons pas pu aller jusqu'à Chiang Rai, Pai et Doi Inthanon. Nous arrivons après 6 heures de bus et nous terminons bien cette journée avec un massage thaïlandais ! Enfin on a testé pour vous... Quel dommage que nous n'avons pas de photos de ce "massage" car on en rigolerait bien ! Nous avions réservé avec Green Bamboo pour avoir un vrai massage traditionnel car le problème c'est qu'il y a énormément "d'institut" de massage. Alors si ça ne vous dérange pas d'être exposé en vitrine et avec plusieurs autres personnes les uns à côté des autres avec des masseuses qui crient en thaïlandais, alors vous allez trouver votre bonheur !

Nous allons donc dans ce salon qui est bien noté et paraît pro. Le massage thaïlandais se pratique habillé et n'a rien à voir avec un message détente comme le serait un massage à l'huile. 

Pour commencer on nous envoie nous changer pour enfiler des kimonos blancs. Nos masseuses nous lavent ensuite nos pieds. Nous rentrons dans une pièce privée et deux matelas nous attendent. Et commence les douleurs et les torsions dans tous les sens. J'essaie de dissimuler mes grimaces lors du palpé roulé sur mes mollets et à peu près sur tout le reste de mon corps. Les masseuses utilisent leurs pieds, coudes, avant-bras et appuient bien fortement !! Je commence par prier que cette heure se termine vite ! Nous sommes sur le ventre et les masseuses nous tirent les bras vers l'arrière et nos bustes se relèvent. Je croise le regard de Nicolas mais je n'insiste pas car je sens que le fou rire est proche ! On en peut plus, ça fait mal on a juste envie que ça se termine !! 

 

BREF, on a testé le massage thaï, une fois pas deux !

 

Les taxis de Chiang Mai.

 

Jour 9 : Chiang Mai

Une journée que nous attendions avec impatience, notre rencontre avec les éléphants ! Nous avions pris garde à bien choisir notre centre car nous ne voulions pas participer aux activités touristiques qui portent atteinte à la vie de l'animal et dont les techniques de dressage sont synonymes de maltraitance. Mais il faut être lucide, nous ne pouvons pas approcher cet animal sans qu'il n'ait été dressé par l'homme auparavant. Ce que nous recherchions c'était un centre qui récupère les éléphants maltraités par les camps afin de leur donner de meilleurs conditions de vie.  Nous avons décidé de passer la journée avec Eddy Elephant.

Première étape : arrêt au marché pour acheter des bananes à ces gros mangeurs : 300kg par jour ! Rien que ça !

 

Première rencontre avec l'éléphant. On lui apporte quelques kilos de bananes et de maïs. C'est assez impressionnant de se retrouver si près de lui. C'était un contact fort et on a envie de leur faire des câlins. On espère simplement qu'ils se sentent bien.

 

Eddy Elephant propose de courtes promenades et sans chaise afin de limiter la douleur causée à l'animal. On est au perché dis donc et c'est vraiment impressionnant une fois au dessus. Sa peau est vraiment dure et son poil très rêche ! On apprend aussi quelques mots pour diriger l'éléphant mais ne vous faîtes pas d'idée, il ne vous écoute pas du tout ! Il connaît son parcours par coeur. 

 

Petite demi-heure de promenade.

Attention à remonter vos pieds quand il lui prend l'envie d'aller se frotter contre un arbre !

 

Petite pause bananes !

 

C'est l'heure du bain, de l'amusement et de la détente ! Tellement détendu qu'il nous lâche des popos à tout va qu'on esquive dans la rivière.  Un éléphant produit 50kg d’excréments par jour !

 

 

C'est la fin de cette superbe journée où l'on était vraiment ravie de partager notre temps avec les éléphants. Nous partons tout de même avec un sentiment mitigé car les camps continuent à se développer, les éléphants continuent à se reproduire, il y aura donc toujours des dérives et de la maltraitance. Peut-être qu'Eddy Elephant reste un camp mais nous n'avons pas constaté de mauvais traitements envers les animaux.

 

Journée 10 : Chiang Mai

Nous devions partir à Doi Inathon mais l'excursion était assez cher et il y avait quelques heures de route. Nous sommes donc resté au calme à Chiang Mai. On en profite donc pour aller bruncher à The Hideout.

 

 

Jour 11 : Chiang Mai

Aujourd'hui c'est cooking class avec Asian Cooking Class ! Nous allons apprendre à cuisiner thaïlandais (enfin pour moi apprendre à cuisiner tout court !). Nous sommes un petit groupe de 9 personnes et nous sommes coachés par une jeune femme thaïlandaise pleine d'humour ! 

Tout d'abord on découvre le potager, petit court sur les plantes et leur utilité dans la cuisine thaïlandaise. Nous partons ensuite sur le marché pour découvrir les produits utilisés tel que la pâte à curry, le riz, les céréales ou encore la sauce poisson  et la sauce huître qui sont présentes dans quasi tous les plats.

 

Nous sommes venus pour une demi-journée mais vous pouvez aussi faire la journée entière (nous avons trouvé cela assez suffisant car nous avons cuisiné plusieurs plats).

Nous disposons d'un menu avec plusieurs catégories : entrée, soupe, salade, curry, "stir fried" soit la cuisine au wok et dessert. Parmi ces catégories se trouvent un choix de 3 à 7 plats. Nous devons tous cuisiner un plat de notre choix de la catégorie curry et entrée. Nous devons ensuite délibérer ensemble pour choisir deux autres catégories. Nous avons donc pris le stir fried et la soupe.

Pour commencer gentiment, un petit apéritif ! Il faut utiliser la feuille pour faire un cône et y insérer des cacahuètes, des morceaux de coco grillé rappé, du citron vert, du gingembre, du piment vert (pour ceux qui souhaitent) et une sauce à la recette secrète aromatisée au miel. Le mélange est un régal !

Nous avons beaucoup rit tout le long avec notre coach et notre groupe. Elle nous demandait à chaque fois qui voulait mettre du piment pour devenir "sexy" ! Et nous avions un amateur de piment dans le groupe alors autant dire qu'il a été sexy toute la matinée !

 

Place à la pratique !

 

Nous commençons par notre stir fried. Nicolas a choisi de cuisiner un Pad Thai et moi un Pad See Uw. C'est un mélange de noodles, de légumes et de sauces le tout sauté dans un wok.

 

Pendant qu'un s'amuse et se prend pour un maître samouraï, il y en a une qui est très sérieuse et concentrée à sa tâche : "déconne pas Marine, déconne pas ! Allez tu peux y arriver sans te couper un doigt...".

 

Après une démonstration de notre coach avec une cuisson en 3 minutes c'est à notre tour de passer derrière les fourneaux. Et tout se passe super vite ! Tel un chef cuisinier elle nous crie les ordres, la cadence est élevé et en l'espace de 5 minutes c'est terminé ! Je ne vous dis pas comment j'ai sué de stress ! Bah oui déjà je ne suis pas douée en cuisine (dans le genre maladroite), ensuite je ne suis pas seule et face à des personnes qui ont l'air totalement dans leur élément et pour finir tout doit se faire rapidement ! J'avais qu'une hâte c'est qu'on arrête là et qu'on mange !

 

Bilan du premier plat : je ne me suis pas coupée un doigt, je n'ai pas mis le feu à la cuisine, je n'ai rien cassé ! Presque un sans faute avant que je ne me brûle le bras avec le wok de Nicolas... Fallait bien quelque chose !

 

Préparation de la pâte à curry. Nicolas a choisi de cuisiner un Green Curry et moi un Panang curry. Ces deux plats se composent de poulet ou de bœuf, de légumes et de lait de coco. Tous les currys s'accompagnent de riz.

La pâte à curry est un mélange d'épices que l'on broie à l'aide d'un pilon. Le travail est long est fastidieux avant d'obtenir une véritable pâte. 

 

Nous laissons nos pâtes de côté et nous nous attaquons à la préparation des spring rolls. Nous apprenons la technique de pliage. La feuille de bric a un côté lisse et un côté rugueux. Le côté lisse doit se retrouver à l'extérieur. Mais je crois qu'un élève sur deux s'est trompé de sens !

 

Retour aux fourneaux pour terminer nos curry !

 

On enchaîne ensuite avec la préparation de la soupe de poulet au lait de coco.

 

Et Tadaam ! Voilà le résultat ! Pas mal non ? En tout cas on était fier de nous et c'était vraiment très bon !

L'avantage de la cuisine thaï est que c'est de la cuisson minute, c'est très rapide ! Et c'était super bon !

 

Après l'effort le réconfort ! On se retente à un autre massage, mais un massage à l'huile cette fois en espérant que ce sera plus détente. Bon ce fut un peu raté car l'on sent qu'elles ont vraiment les techniques du massage thaï et que du coup elles appuient très fort et ça fait parfois mal. 

 

 

Jour 12 : Chiang Mai

Notre dernier jour à Chiang Mai et donc dernier jour dans le nord. On re-craque pour un brunch le matin et nous terminons par une visite de ville et de ses temples.

Nous prenons l'avions le soir pour rejoindre le sud et les plages de la Thaïlande avec une autre ambiance !

 

Photo : tag femme padaung.

 

A très vite pour de nouvelles aventures !

 


Écrire commentaire

Commentaires : 0