D'Udaipur à Delhi

Jour 1 : Udaipur

 De bon matin dans la ville de Jodhpur nous repartons pour un trajet épique avec un bus gouvernemental qui nous emmène jusqu'a Udaipur. Assis derrière le chauffeur le trajet est comme à son habitude une découverte culturelle assez folklorique. Tout le monde se parle sans vraiment se connaître, se sert pour se mettre à plusieurs sur les sièges. Le voyage fut long et un peu angoissant. La route en très mauvaise état sillonne les montagnes. Le vide d'un côté, la masse rocheuse qui menace de s'effondrer et en face, un autre bus ! On se fait quelques frayeurs mais tout cela semble se dérouler naturellement, comme par habitude. Sur la route au milieu de la jungle, nous croisons nos premiers singes, il y en a un peu partout ! 

Heureux d'arriver en vie il faut affronter les tuk-tuk qui s'empressent de se jeter sur nous. Le tuk-tuk nous dépose devant notre hôtel Mewar Avenue Guest Hostel. Le gérant est bien sympathique mais en fait beaucoup trop. Au point que ça devienne agaçant et gênant au bout de trois nuits ! Çà se traduit par le fait qu'il vient toquer et nous voir pour savoir si tout va bien si on a des reproches à faire et ça tous les jours. Le dernier jour il revient dans notre chambre pour nous reposer les mêmes questions, nous demander de laisser un avis positif sur Internet (bah oui on se doutait que c'est ce qu'il voulait) et nous faire une grosse accolade !? Non mais je suis dans MON lit, en culotte et le mec il rentre dans la chambre et vient me prendre dans ses bras alors que je suis dans le lit ! Bref on va arrêter les politesses car là ça devient très embarrassant.

 

Nous partons le soir pour manger à la base chez Yummy Yoga mais il était fermé ce soir là. Du coup on s'est rabattu sur Millets of Mewar et c'était plutôt bon. On commence à prendre l'habitude de nous déchausser et de manger en tailleur sur des coussins et tables basses.  Ah et sans couteau aussi, ils n'en mettent pas souvent.

 

Jour 2 : Udaipur

Nous partons le matin direction la gare pour réserver notre prochain train pour Jaipur. Habituellement les guichets c'est toujours compliqué. Les indiens ont une proximité corporelle... Enfin oublis la notion "d'espace vitale", là ils sont sur toi, ils respirent même dedans ta bouche... Quand tu crois que ton tour est venu et que tu parles dans la petite fenêtre bah vous êtes 4 à parler en même temps dans ce petit trou !! Mais bon ils sont comme ça ! Ah et aussi la notion de "file" ça c'est un concept... inexploré chez eux ! Tu te fais tout le temps doubler et c'est au plus rapide que ça marche ! Et dire que plusieurs fois nous avons vu des touristes laissant leur femme faire la queue là dedans pendant que les hommes attendaient sur un banc... Mais va l'aider bon sang ça fait 10 minutes qu'elle attend elle a 15 personnes qui l'ont grugé ! Bref ce jour là c'était différent et on ne sait pas l'expliquer. Nous étions les derniers de la file et c'est le guichetier qui nous appelle nous pour griller tous les indiens (Ah ah revanche!!). Mais on a jamais su pourquoi ! Et ils étaient tous sympa à vouloir nous aider à remplir nos papiers. On a pas compris !

 

Une fois nos tickets de train en poche (pour en savoir un peu plus sur comment et quelle catégorie de train faut-il réserver, rendez- vous dans cet article) nous prenons un tuk-tuk direction le City palace. Situé au dessus d'une colline on peut y voir le Lake Palace ("oh regard ce beau palais dont la nuit te coûte 300 euros ce avec quoi toi tu fais 2 semaines de voyage tout compris). Un magnifique palace à ce qu'on a pu voir sur Google... Mais le City palace est très chouette aussi. On prend plaisir à passer d'une pièce à une autre, à se mettre sur un balcon et admirer la vue sur la ville. 

 

 

Puisque la veille nous n'avions pas pu aller à Yummy Yoga et qu'il était vraiment bien noté, nous tentons notre chance pour le midi. Et là, grosse déception. C'est censé être un italien et après bien 40 minutes d'attente nous avons eu le droit à 6 petits morceaux de pizza qui n'avait l'air en rien d'être du fait maison. On aurait dit une mini pizza du rayon surgelé. Même la flammekueche de chez Carrefour est meilleure !!

Nous repartons bredouille nous promener dans la ville.

 

 

Au milieu du centre ville on trouve le temple Jagdish, c'est gratuit et peu touristique. On y voit plusieurs croyants faire leurs prières.

 

Nous prenons ensuite un tuk-tuk pour nous rendre au parc Sahelion Ki Bari, une petite balade au milieu des jardins et des fontaines. Jusqu'à ce que mon moment de star arrive. Ah vous ne saviez pas ? Mais ici on me court après pour me prendre en photo ! Nicolas me lance à ce moment là "demande 10 roupies par photo !". On se prête au jeu et avec plaisir de voir qu'ils sont heureux qu'on soit ici dans leur pays.

 

Notre tuk-tuk nous emmène ensuite à  Monsoon palace situé tout au dessus d'une colline. Il faut prendre un 4X4 pour monter et là bonjours les virages !! De quoi donner le mal de tête...

Une fois au dessus, pleins de singes sont là ! Un petit groupe s'est attaqué à un sac plastique sur un scooter qui contenait visiblement de la nourriture... En deux minutes il n'y avait plus rien !!

 

Et voilà donc le Monsoon palace. Bon pour nous ce n'est pas un incontournable, il n'y a rien à visiter à l'intérieur des lieux.

 

Le soir la ville est illuminée et c'est vraiment sympa. Elle est divisée en deux parties reliées par un petit pont qui lui donne un air de "petite Venise" comme les touristes s'amusent à la surnommer. Nous mangeons donc sur le toit d'un restaurant, le Charcoal by Carlsson. On a super bien mangé mais le must du must c'était le dessert ! Un fondant chocolat cœur caramel avec coulis de nutella. Une tuerie !!

 

Jour 3 : Udaipur

Nous avions réussi à faire toutes nos activités la veille donc rien de spécial pour cette journée. Nous sommes allés déjeuner au Namasté café, tout petit snack très branché avec de bons sandwichs. Et puis pour le dessert nous n'avons pas résisté, nous sommes retournés prendre ce succulent fondant ! 

 

Jour 4 : Pushkar

Le voilà, notre premier train couchette ! Bon bah c'était pas trop mal on avait même le droit à des draps et des oreillers. On était perché tout au dessus d'une colonne de 3 couchettes. Pas mal du tout ce premier train ! En revanche faut connaître son heure d'arriver car aucune annonce pour les arrêts. Et puis c'est mieux d'aller au petit coin avant hein...

 

Une fois sortie de la gare d'Ajmer, vous devez prendre un taxi pour vous rendre à Pushkar à environ 20 minutes de voiture. Bon nous ça a été un peu plus long car notre chauffeur s'est fait arrêté par la police et a pris une amende mais on a pas su pour quelle raison. En tout cas il n'était pas content et pour la peine il a voulu nous faire payer plus cher que le prix négocié ! Celui là connaissait mal Nicolas...

Ah et la petite arnaque de Pushkar c'est de vous faire payer un droit d'entrée au village...

Première étape à Pushkar : manger !! Oui on en a un peu marre du riz poulet curry on a juste envie d'une bonne pizza ! Et on a été servi, elles étaient juste immense (on en avait une chacune de cette taille). C'est le ventre plein que l'on part se balader. Des panneaux nous informent qu'il est interdit de s'embrasser ou de se tenir en public... Pushkar est une ville sainte encore plus rigoureuse sur la façon de se comporter en public. Les regards insistants se font encore ressentir ici.

Jour 5 : Pushkar

Pushkar est bien tranquille et on s'est aperçu que beaucoup de touristes ne s'arrêtaient qu'une nuit, le temps de voir le lac et de repartir. C'est ce qu'on aurait pu aussi faire mais ça permet aussi de ne pas être toujours dans les transports. Beaucoup de locaux viennent se laver et prier dans le lac. Mais le site est inondé de personnes qui veulent vous vendre toutes sortes de choses, comme des fleurs en signe d’offrande que vous devrez ensuite payer. Nous sommes assez fatigués de ces interpellations quotidiennes. Nous partons déjeuner là au moins on aime ça !

Et là c'était un grand délice chez Natures Blessing, quatre petites tables mais les plats étaient vraiment trop bon !! Une cuisine saine et belle.

 

 

Jour 6 : Jaipur

Nous repartons à la gare d'Ajmer pour prendre le train de Jaipur. Nous avions demandé à l'hostel de nous faire venir un tuk-tuk qui devait nous attendre à la sortie du train.  12h50 nous arrivons en gare. Nous regardons autour de nous, personne ne nous attend avec une pancarte. Les autres chauffeurs tuk-tuk nous tournent autour comme des vautours et ont du mal à lâcher leur proie... On décide de négocier avec un autre tuk-tuk quand surgit un homme avec une pancarte et notre nom !! Il nous emmène jusqu'à notre guest house et nous fait par la même occasion la présentation de ses services pour la journée. Pour l'heure nous avons besoin d'une douche et de manger ! Nous séjournons à "Le pension" (oui il semblerait qu'il y ait une faute d'accord). Le personnel est sympa mais tout le monde ne maîtrise pas l'anglais. Comme par exemple le petit chef cuisto qui comprend un peu tout de travers ce qu'on lui dit. En tout cas on a super bien mangé et pour pas cher !! On avait même le droit à des crêpes (ce qu'ils appelles pancakes) mais jamais à la garniture qu'on voulait... Le premier jour on goûte celle au chocolat, sauf que la sauce chocolat n'était pas très bonne. Alors le deuxième jour on demande une crêpe au sucre, le petit cuisto nous rammène fier de lui une crêpe au chocolat... Bon le troisième on insiste sur la crêpe NATURE et là... Alléluia on a une crêpe nature ET une crêpe au chocolat ! On a fini par lui dire juste merci... 

Ce même petit cuisto prépare le déjeuner mais son grand problème c'est qu'il n'est pas mais pas du tout du matin ! Bon quand tu descends à 9h30 je trouve pas que c'est hyper matinal. Les collègues ont du aller le réveiller et il s'est pris une soufflante. Nous avons tout de suite reçu un mail d'excuses du manager.

 

Jour 7 : Jaipur

 Après un départ tardive suite au petit dej servit un peu tard nous partons prendre le métro et commencer notre premier tour de la ville rose.

 

Premier arrêt : Yantra Mandire, un observatoire astronomique comme nous avions vu à Délhi.

 

Deuxième arrêt : juste en face de l'observatoire, le sublime City Palace. Je suis tombée sous le charme de ses portes (notamment la très connue "peacok gate" et de ses arches. Architecture très détaillée.

 

 

Une partie du palace est encore habité par la famille royale. On peut d'ailleurs visité des pièces (en payant une autre entrée plus chère) comme sur la photo de droite.

 

Troisième arrêt : Hawal Mahal, le palais des vents. Sa façade d'une hauteur impressionnante est décorée de plusieurs petites fenêtres. C'est depuis ces petits espaces que les femmes pouvaient observer la ville sans se faire remarquer.

 

Quatrième et dernier arrêt : Albert Hall Museum, un musée d'art qui met en valeur les productions artisanales des locaux.

 

Après avoir bien gambadé et n'ayant pas trouvé les adresses de resto pour le midi, nous rentrons affamé à l'hôtel ! On s'envoie alors quelques naan et du riz-poulet-curry. Notre base alimentaire depuis notre arrivée en Inde.

 

Jour 8 : Jaipur

Nous rappelons notre chauffeur de tuk-tuk du premier jour pour qu'il nous fasse un tour des activités à la journée. Son slogan "si vous n'êtes pas content de mes services vous ne payez pas, et si vous êtes content, je suis content et Dieu est content". Bon et bien allons-y ! Nous avions préparé une petite liste des lieux que l'on voulait visité et en avant Guinguamp !

 

 

Notre chauffeur de tuk-tuk nous laisse au pied d'une colline qu'il ne peut pas franchir pour accéder au temple des singes. Nous commençons à grimper à pied, entouré de plusieurs singes que l'on regarde de loin. Très peu d'indications quand nous montons. Nous nous tournons vers un petit temple où une dame nous accueille mais très vite veut nous faire déposer des donations. On s'en va donc assez rapidement. Pas vraiment sûr que l'on était au bon en droit mais en tout cas on a vu pleins de singes sur la route !

 

Notre beau tuk-tuk et notre sympathique chauffeur pour la journée (faut juste le réveillé parfois quand on revient d'une visite).

 

Allez on grimpe encore un peu plus  pour voir le Jaigarh Fort qui offre un grand panorama sur la ville et donne un aperçu du Amber Fort. Lorsque l'on monte notre chauffeur nous informe que le lieu est appelé "Tiger jungle" mais qu'il ne faut pas s'en faire, s'il voit un tigre il nous défendra ! Nous voilà rassuré...

 

De l'autre côté de la route se trouve le Fort Nahargarh. Il offre lui aussi un beau panorama sur la ville mais son architecture est bien différente. Et contrairement à l'autre fort qui ne ressemble qu'à une forteresse, celui-ci possède plusieurs pièces que l'on peut visiter.

 

Mais le fort le plus connu, incontournable des visites de Jaipur reste Amber Fort. Agréable à visiter (même s'il est blindé de monde), beaucoup de monde se pause dans les jardins, certains viennent même y faire des photos de mariage (non nous on est pudique on ne fait pas ça en public !). L'architecture hindou est toujours un plaisir pour les yeux. Je suis devenue une fan des portes ! Oui Nicolas a du mal à comprendre cette idée..

 

 

En quittant les lieux notre chauffeur nous propose d'aller voir des éléphants, ceux qui sont décorés de peintures. On avait déjà discuté de cette activité ensemble et nous étions d'accord pour ne faire qu'une activité qui respecte vraiment les éléphants car on connaît bien leurs traitements pour les activités touristiques. Nicolas est tout de même curieux d'aller voir, ça nous coûte rien. Sur le site deux éléphants peints sont présents. Un homme vient vite vers nous pour nous expliquer... Que dis-je ! Pour expliquer à Nicolas ! Oui parce que ce monsieur ne m'a jamais regardé, ne sait pas adressé une seule fois à moi ! Ce qui m'a profondément agacé, donc j'ai fait pareil je ne lui ai pas prêté attention, regardant bien ce que son pote faisait aux éléphants pendant que lui débitait son baratin touriste à Nicolas. Et là j'ai vu ce que je ne voulais pas voir. Un homme mettant des coups à l'aide d'une lance sur les pieds de l'éléphant pour qu'il obéisse et qu'il s'assoit. On entendait l'éléphant pousser quelques cris. J'ai fini par dire à Nicolas que ça ne servait à rien de l'écouter plus longtemps que je ne voulais pas avoir à faire à eux vu ce que je viens de voir ! Ce qui m'a fait sourire intérieurement c'est de penser à cet homme qui ne me regardait même pas comme si je n'étais pas capable de le comprendre ou pas digne de lui parler, c'est qu'au final mon Nicolas c'est avec moi qu'il prend les décisions, et si je dis non à cette activité ce sera non. Alors tant pis pour toi monsieur qui fait bobo aux éléphants mais tu n'auras pas notre cautionnement pour ton activité !!

On explique au chauffeur de tuk-tuk qu'on ne veut pas faire ça et que ce n'est pas très bien pour les animaux. Il a du mal à comprendre notre opinion mais la respecte, car pour les indiens les éléphants sont d'abord vu comme une menace car ils détruisent leurs villages. 

 

Nous avions noté un petit parc qui avait l'air super joli qui, le Kanak Vrindavan Mahal, apparemment ce n'est pas une destination que font les tuk-tuk et pourtant c'est vraiment un endroit super joli où l'entrée ne coûte vraiment pas cher. En plus de ça il y a très peu de touristes ! On a même hésité à faire nos photos de mariage là bas.

 

 

Notre chauffeur nous propose ensuite de visiter une fabrique de textile artisanale (oui on avait bien compris qu'il touchait une petite com pour nous emmener à certains endroits). On se laisse donc amener. Le gérant était sympathique, il a pris le temps de nous montrer en détail le travail de tissage et de décoration. Et on se rend compte que tout est fait main ! Ils tissent, fabriquent les tampons à dessin, produisent de la peinture naturelle et tamponne tout à la main. C'est un métier qui demande précision lorsque tu dois déposer la couleur à l'intérieur du dessin...  Ils font ensuite sécher au soleil pendant plusieurs heures. Fini la visite gratuite, le gérant nous fait monter dans sa boutique et nous fait sortir toute sorte de tissus de la plus petite à la plus haute gamme et c'est vrai qu'ils sont magnifiques et d'une grande qualité. Mais tu veux que je fasse quoi d'un ensemble de draps dans mon sac à dos ? Ce monsieur avait réponse à tout et a tout prévu pour les voyageurs, ils proposent même de faire des colis ! 

On a tout de même réussi à ne pas craquer et à repartir sans rien.

 

 

Jour 9 : Jaipur

Prévoyant que nous sommes (bon surtout Nicolas), nous avions regardé la météo et c'était prévu des orages pour cette journée. Nous avions donc fait toutes nos activités les deux jours précédents. Un sacré orage qui nous a coupé d'électricité et de wifi par moment. Oui, la journée a été longue !

 

Jour 10 : Agra

Nous reprenons le train pour rejoindre notre dernière grande escale, Agra. La même chanson à chaque sorti de transport "Tuk-tuk my friend, very good price !" que tu es toujours obligé de renégocié le prix car ils te le proposent 3 fois plus cher (toujours demandé les prix aux hostels à l'avance !) mais nous n'avons jamais réussi à avoir le prix donné par nos hostels, toujours un peu plus mais l'essentiel est de ne jamais accepté le premier prix ! Nous arrivons donc à notre Hostel Moustache, personnel très sympa et les chambres sont biens, assez propres et avec salle de bain privé. On pause nos affaires et nous partons visiter le fort, Agra Fort. Il y a énormément de monde et pour cause, ce sont les vacances en Inde et que le vendredi le Taj Mahal est fermé, donc il y avait encore plus de monde au fort ce jour là ! Mais ça reste abordable pour la visite. Depuis certains endroits du fort on peut même apercevoir pour la première fois le Taj Mahal dans sa brume.

 

"Oh l'attraction attrape touristes !" Oui bon c'était gentillet et ils étaient trop mignon ces petits écureuils alors on s'est laissé faire pour leur donner quelques graines dans la main. On a peur que ça morde mais ils utilisent leur bouche comme un aspirateur, ça chatouille même !

 

Nous avions aussi pris un chauffeur à la journée et celui-ci nous emmène voir le petit frère du taj Mahal, le Baby Taj. Très très peu de monde alors que l'on s'attendait à ce que ce soit blindé. Tant mieux pour nous. Nous retrouvons la technique de revente de billet, le mec du "contrôle" ne nous les déchire pas et ne nous les rends pas, mais nous les réclamons. Alors il en rend 1 sur 2, mais nous on veut les 2 ! C'est perdu pour lui cette fois-ci il est tombé sur plus malin. Ensuite il a le "superviseur des chaussures" ce monsieur qui te crie de te déchausser avant de monter sur les marches du palais et qui te dit où tu dois les poser. Il vient ensuite te réclamer quelques roupies que nous avons refusé de lui donner. Non mais oh c'est fini d'escroquer les touriste oui !

 

Dernier passage avant de rentrer, le jardin Mehtab Bagh. Il se situe de l'autre côté de la rivière juste derrière le Taj Mahal. L'endroit est tranquille et on aperçoit cette fois-ci de près ce grand palais. Petite analyse des lieux, c'est ici que nous ferons nos photos de mariage.

 

 

Jour 11 : Agra

 

Nous sommes retournés au petit matin faire nos photos de mariage ! Nous nous faisons prendre notre trépied à l'entrée apparemment interdit (pas de chance la veille nous n'avions pas eu de contrôle). Quelques regards des jardiniers, on se dépêche avant que quelqu'un nous dise quelque chose. On a bien fait car au moment de ranger la robe des hommes viennent nous voir pour nous dire qu'il faut une autorisation pour faire des photos, on dit juste qu'on a fait des  photos avec notre portable (heureusement on avait pris un selfie alors qu'on ne le fait jamais) pour qu'ils nous lâchent. Mais ils nous ont suivi jusqu'à la sortie. On ne savait pas trop ce qu'ils voulaient au final. Les photos seront bientôt disponibles ici.

 

 "Il est venu le temps des Catédhraaaales, euh du Taj Mahaaaal !" Comme le saint graal de notre voyage en Inde. Celui que l'on attendait et qu'on a fait languir jusqu'à la fin. Alors on était préparé psychologiquement à la foule de touriste, mais le charme opère toujours, il est quand même magnifique ce palais et si grand ! On ne se rend peut-être pas compte sur les photos mais il est immense. Il est actuellement en rénovation de sa quatrième tour. Et là c'est un peu l'envers du décor, le Taj Mahal nous renvoi à une image de grandeur et de richesse, mais lorsque l'on s'approche des travaux on y voit un échafaudage de bois bien risqué et des hommes qui y travaillent durement. C'est un peu la guère au selfie avec le Taj mais je crois qu'il est techniquement impossible d'avoir personne sur sa photo !

Quand un touriste se propose de te prendre en photo et qu'il te fait ça... Le principe est quand même de voir le Taj Mahal je pensais qu'il l'avait compris... Apparemment non ! C'est gentil merci mais ne rend pas service, ça sert à rien si c'est pour faire ça... Haha ! Comme on dit "c'est l'intention qui compte".

 

Jour 12 : Delhi

Nous voici donc comblé avec ce dernier jour à Agra et de retour à Délhi pour reprendre un avion le lendemain. Nous avons une journée de plus dans cette ville pour continuer à visiter. On avait envie de flâner dans les boutiques alors nous avons trouvé le quartier du Khan Market. Ce sont des boutiques assez riches, de vêtements traditionnels indiens et de décorations. Un petit coup de coeur pour la boutique Good Earth pour sa déco et la boutique FabIndia avec un énorme choix de modèle et de couleurs de vêtements typiquement indien.

 

Quand tout à coup, nous croisons une vitrine de boulangerie avec des macarons ! Oui oui ça sent la France par ici ! En deux secondes nous étions dans la boulangerie et là nos yeux étaient remplis d'étoile ! Un cris de joie quand nous apercevons de petites galettes des rois !

Evidemment nous ne résistons pas à une plus grosse commande : chocolat chaud, galette, croissants et opéra ! Un vrai moment de régale pour terminer en beauté notre séjour en Inde ! Ce n'est pas une vraie question si vous vous demandez si la gastronomie française nous manque, c'est une évidence !

 

Le lendemain nous prenions notre vol pour la Birmanie, en avant pour la découverte d'un autre pays et d'une autre culture !

 

A très vitre pour de nouvelles aventures !

Marine & Nicolas


Écrire commentaire

Commentaires : 0